Châtillon en Diois

En vacances dans cette région, nous sommes allés à Châtillon en Diois visiter le festival Art et Vignes. Le concept de ce festival est de transformer le vieux village accroché au « rocher » en galerie en ouvrant les caves médiévales des habitations afin d’accueillir un artiste.

Pendant cette ballade, j’ai fini par me perdre dans les petites ruelles où j’ai pu profiter de l’architecture typique de ces vieux villages et comme une première déambulation n’était pas suffisante, je suis retournée une deuxième fois une quinzaine de jour plus tard! Bien moins de monde et de ce fait les villageois étaient bien plus accessibles et enclins à parler de leur patrimoine, certains m’ont même ouvert leur porte afin de me faire visiter l’intérieur. Evidemment, je n’ai pas pris de photo!

Comme vous pouvez le remarquer, la base ici, est une porte d’habitation et une porte d’échoppe ou bergerie. Autre chose qui m’a interpellée, les escaliers en dehors appelés pesureau. A l’origine toute les maisons, pour accéder au premier étage d’habitation possédait un escalier extérieur, or quand ils ont agrandit la rue principale au XIXème, les escaliers côté rue on dû être agencés à l’intérieur des maisons.

Châtillon est également classé village botanique. Au mois de septembre, il y est organisé une fête des plantes rares, c’est une ville connût également pour ses fontaines qui y sont nombreuses

Qui dit ville médiévale dit dédale, passage et impasse. Lors de ma deuxième visite, puisque je n’avais plus d’impératifs de groupe, je m’y suis perdu pendant 5 heures. Parfois la largeur y est tellement faible que je ne pouvais prendre une façade en photo ou ne serait-ce qu’une porte en entier!

Une fois sortie du centre historique, les commerces et devantures prennent une toute autre allure, plus spacieux et une architecture totalement différente, on rentre dans une autre aire.

Côté prise de vue, je me suis beaucoup plue dans cette errance solitaire, à pouvoir aller à mon rythme, prendre mon temps.
Côté photo, un calvaire!!!! Rien est droit dans ces constructions! Et ça ne vient pas forcément de la distortion de l’objectif!

4 commentaires

  1. Merci Émilie pour ce partage. Il est clair que photographier un lieu nécessite — quand c’est possible — une approche progressive, plusieurs passages et du temps. Tes photos sont sympa. Pour moi qui suis plutôt minimaliste et architecture moderne, cela me change.

    J'aime

    1. Plusieurs passages, je suis entièrement d’accord! J’ai dû prendre certaines photos en 3 fois et elles n’ont même pas encore trouvé grâce à mes yeux pour être publiées!!! Pour ce qui concerne l’architecture moderne, j’aimerais beaucoup essayer le sujet, malheureusement ce ne sont pas des architectures courantes vers mes différents points de chutes!

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.